Classement international 2018 des vins par origine

Classement vin origine internationale

Classement international 2018 des vins par origine

Les conclusions de l’enquête internationale et prospective dédiée aux vins, le WineTrade Monitor 2018, mis en place par Sopexa, une agence spécialisée dans le Food & Drink à l’international, ont été divulguées ce 18 septembre.

Cette étude en ligne se concentre sur les six pays clefs que sont la Belgique, les Etats-Unis, le Canada, la Chine, Hong-Kong et le Japon. L’enquête s’appuie notamment sur les réponses des 781 professionnels, importateurs, agents, grossistes, distributeurs, pure players du E-commerce, et opérateurs locaux, véritables intermédiaires entre les marques et les consommateurs, pour recueillir leur perception et ainsi comprendre et anticiper les tendances qui se dessinent pour les deux années à venir.

 

LA FRANCE EN PÔLE POSITION

 

Selon l’étude, les vins français restent incontournables chez 9 professionnels interrogés sur 10. Autrement dit, ils devancent les vins italiens (leurs produits sont présents chez 76% des opérateurs sondés) et espagnols (71%). Parallèlement, des pays prennent petit à petit de l’importance à l’international, et affirment leur présence chez 45 à 56 % des opérateurs. Il s’agit ici du Chili, de l’Australie et des Etats-Unis.

 

Classement vin origine internationale

Source : Sopexa

 

EVOLUTION DES VENTES

 

Poussés par un solide réseau et des exportations croissantes, les vins italiens gagnent du terrain et sont considérées par 41% des opérateurs, parmi les origines dont les ventes progresseront le plus d’ici 2020.

Pour 50% des opérateurs, la France conservera son avance jusqu’en 2020, notamment aux Etats-Unis, à Hong-Kong et en Belgique. Cependant, l’enquête montre une relative fragilité des vins français sur les marchés chinois et canadiens où ils devraient être de plus en plus challengés par les vins italiens.

C’est au Canada que ces derniers obtiennent le meilleur score :  56% des opérateurs leur prédisent une place dans le top trois des origines qui progresseront le plus. Les vins italiens gagnent aussi en visibilité en Chine où ils font leur entrée parmi les trois meilleures progressions des ventes d’ici 2020, pour 42% des répondants.

 

IMAGE ET RÉPUTATION DES VINS SELON LEUR ORIGINE

 

Tous critères confondus, et pour 64% des participants à l’enquête, c’est l’origine France qui performe le mieux, devançant encore très nettement ses concurrents, notamment grâce à un story telling mettant en avant l’histoire des vignobles et du terroir, et à une stratégie de premiumisation du prix. La France jouit aussi de nombreuses AOC et IGP qui permettent de valoriser le produit national.

L’Espagne et le Chili se démarquent sur les critères de « l’attractivité des prix » et « vins pour tous les jours », devant l’Italie, qui, quant à elle, semble performer sur la dimension « innovation ».

 

Classement vin origine internationale

Source : Sopexa

 

EVOLUTION DES FORMATS ET PACKAGING

 

Les pays asiatiques restent très attachés au vin en bouteille et 66% des opérateurs asiatiques prédisent aux demi-bouteilles et autres petits formats la plus forte croissance.

Les formats alternatifs devraient progresser en Amérique du Nord : + de 40% misent sur les Bag in Box et les canettes.

Bien accueillis dans les pays asiatiques, mais moins par l’Amérique du Nord, les vignerons connectés ont tout intérêt à développer leurs packagings et étiquettes connectés. 75 % des professionnels japonais interrogés et 54% des Chinois estiment qu’ils sont un atout pour rassurer le consommateur ultra connecté sur l’authenticité et la traçabilité du produit.

 

Classement vin origine internationale

Source : Sopexa

 

PROJECTIONS POUR 2020

 

  1. Les vins bios pour la première fois dans le top 3 des catégories les plus prometteuses (pour plus de 35% des opérateurs (hors Chine et Hong Kong) ).
  2. « L’appellation régionale » fait vendre et reste globalement le critère de valorisation le plus porteur d’ici 2020.
  3. Le Rosé se répand à grande vitesse en Amérique du Nord pour plus d’un professionnel américain sur quatre, et plus d’un canadien sur deux.

 

 

Source : Sopexa