Grande distribution et image du Champagne

Grande distribution et image du Champagne

En 2016, les ventes de vins effervescents en grande distribution affichent une croissance en volume (+0,8 % vs 2015 et +0,9 % vs 2011/15) comme en valeur (+1,2 % vs 2015 et +4,3 % vs 2011/15), en France.

Ces évolutions ne touchent pas directement le Champagne puisqu’il apparaît une érosion des ventes au sein de ce réseau de distribution, selon FranceAgriMer. Cela serait le fait d’une baisse des ventes de Champagne sous marques de distributeurs et « autres marques », au prix moyen de 15 €/col, au profit des champagnes sans MDD dont le prix moyen passe de 19,96€ à 20,26€ (+1,7%) entre 2015 et 2016.

Le Champagne semble donc plutôt à l’écart des autres vins effervescents. Selon une étude commandée par le CIVC, de janvier à octobre 2016, notre produit a dégagé un chiffre d’affaires de 549 millions d’euros, soit plus de la moitié de la valeur du marché des vins effervescents (59%) en GMS.

Toutefois, selon FranceAgriMer, ce chiffre d’affaire aurait baissé de 0,5% par rapport à 2011. Cette baisse s’oppose à la situation des autres vins effervescents vendus en GMS. Toujours selon FranceAgriMer, les vins effervescents AOP français ont peine à se maintenir en volume (-0,8 % vs 2015 -1,6 % vs 2011/15) mais continuent à se valoriser, notamment grâce aux Crémants d’Alsace et de Loire, bien orientés. Il en va de même pour les effervescents étrangers. Avec 15 millions de cols commercialisés pour un chiffre d’affaires de 75 millions d’euros, soit 9 % du volume et 5 % de la valeur totale du marché, leurs ventes progressent de 23,9 % en volume et de 27,5 % en valeur par rapport à 2015, et de 63,4 % en volume et de 82,2 % en valeur par rapport à la moyenne quinquennale. Le Cava (3,7% de PDM), continue sa progression (+28,2%), dépassant en volume le Saumur et la Clairette de Die pour s’établir à 4,5 millions de bouteilles (+28,2%) et est vendu au prix moyen de 5,12 €/col. Le Prosecco (2,3% de PDM), a commercialisé 2,8 millions de bouteilles à fin octobre 2016, soit 2 fois plus qu’à la même période en 2015. Il adopte une stratégie volume, soutenue par une baisse de son prix (-1,4%). En 2016, le prix moyen du Prosecco est de 6,29 €/col.

 

ventes vins effervescents étrangers en grande distribution

 

Face à ces tendances, la question se pose quant à la perception du Champagne par les consommateurs français. D’un côté, les effervescents renforcent leur position, qu’ils soient français ou étrangers. De l’autre, les champagnes qui restent en grande distribution sont largement promotionnés, 44,5% de ventes de champagnes étant concernées (+1,2 pts par rapport à janvier 2016). L’image véhiculée par le biais des actions de la grande distribution peut troubler le positionnement du Champagne. L’enjeu est alors d’expliquer la différence entre un champagne dépassant les 20 euros mais régulièrement promotionné et des effervescents de plus en plus présents et moins chers.

 

Sources : Mon-Viti.com, FranceAgriMer, CIVC