Le Prosecco Superiore signe la fin du glyphosate et souhaite accélérer la certification

glyphosate prosecco superior credit agricole nord est espace champagne

Le Prosecco Superiore signe la fin du glyphosate et souhaite accélérer la certification

Au sommet du vignoble pétillant de Vénétie, l’appellation Conegliano Valdobbiadene affirme se passer de la matière active herbicide la plus connue et la plus controversée.

« Notre non au glyphosate est une réalité ! », affirme le consortium de tutelle de la DOCG Conegliano Valdobbiadene Prosecco Superiore (réunissant 185 opérateurs du vignoble effervescent de Vénétie).  Annoncée en 2017, la décision de l’appellation haut de gamme du Prosecco de se passer de cette matière active herbicide (ainsi que des fongicides dithianon, mancozèbe, folpel…) est désormais appliquée. Les 15 communes de la DOCG ont décidé son interdiction en 2018. « Nous sommes particulièrement fiers que cette interdiction sur le glyphosate, imposée légalement par les gouvernements locaux, ait abouti grâce à un dialogue entre le consortium et ces collectivités locales« , se félicite Innocente Nardi, la présidente du syndicat viticole, dans un communiqué. Ajoutant que « notre zone est une plate-forme d’essai unique pour le développement durable en Italie, grâce à sa capacité à rassembler toutes les parties prenantes« .

Revendiquant le titre de « plus large zone viticole européenne à bannir » le glyphosate, l’appellation Conegliano Valdobbiadene Prosecco Superiore explique que si les herbicides en contenant « sont permis légalement, et sont toujours largement utilisés dans le vignoble et d’autres agricultures dans le monde, des inquiétudes et remises en question légales sont de plus en plus soulevées à propos de leurs impacts sanitaires et environnementaux« . Le risque lié au glyphosate étant vu comme un coût environnemental trop important pour la production de vins effervescents.

Amorcé en 2011 avec la création d’un protocole viticole, la réduction des intrants chimiques de l’appellation Prosecco Superiore doit désormais passer l’étape de la certification par un organisme tiers indépendant. Déjà adopté par d’autres appellations italiennes, le label SQNPI (Système de Qualité Nationale de Production Intégrée) a été retenu par le consortium vénitien, qui vise un taux de certification de 25% en 2021, ainsi qu’une croissance annuelle de 10% (=hypothèse des 100% atteint dans 7 à 8 ans, soit en 2028 ou 2029).

 

 

Source : Vitisphère