Top 50 des marques de champagne, actrices du digital

classement champagne digital réseaux sociaux

Top 50 des marques de champagne, actrices du digital

L’analyse croisée des données de MyBalthazar et Wine Services, deux sociétés spécialisées dans la notoriété numérique des domaines et dans la qualité de leur distribution, ont permis  de réaliser un palmarès des 50 marques de champagne les plus actives sur les réseaux sociaux, ce que l’on appelle plus communément l’e-réputation.

Cette étude est d’autant plus importante, que l’engouement général pour les achats de vins effervescents a fait grimper la pression. Si le champagne règne sur le royaume de la bulle, conserver ce statut exige une remise en question permanente. Pour palier à ce melting pot d’effervescence et jouer la carte de la différence, plusieurs maisons de Champagne ont compris l’intérêt d’une présence soutenue sur les réseaux sociaux. Ainsi, la notion d’instantanéité n’a jamais été aussi primordiale et continuera de progresser. L’enjeu principal reste donc cette capacité à réduire cet écart qui existe, entre le très fort intérêt des internautes pour le sujet, et les moyens adoptés par les marques pour alimenter en contenu (photos, vidéos, audio, textes), au travers d’une ligne éditoriale travaillée, pour une cible déterminée.

 

 

1 – Moët & Chandon

La maison fondée par Claude Moët en 1743 domine le marché du champagne et le classement digital. La marque figure dans le top 10 des plus performantes sur les réseaux sociaux retenus. Son atout majeur sont les vidéos qu’elle diffuse via son compte YouTube ainsi que sur ses autres plates-formes. Très présent aux Etats-Unis, Moët & Chandon s’éloigne de la haute restauration mais remporte les suffrages auprès du grand public. En attestent ses 2,5 millions de fans sur Facebook.

2 – Louis Roederer

La maison Roederer réussit à obtenir le meilleur des deux mondes : elle s’impose dans le top 5 des principaux réseaux sociaux comme sur les tables des restaurants étoilés. Seul son compte Instagram est un peu au ralenti (17e position), malgré les nombreuses photos graphiques postées à un rythme soutenu, sa communauté semble encore peu investie. La marque bénéficie d’une excellente image auprès du public, notamment grâce à son implication dans la viticulture biologique.

3 – Krug

Depuis ses débuts, Krug fédère une communauté d’ambassadeurs, les « Krug Lovers ». Très engagée et fidèle à la maison hors ligne, elle lui prouve aussi son attachement sur les réseaux sociaux sur lesquels elle met en scène sa marque préférée. Krug se place dans le top 10 des différentes plates-formes. Sa ligne éditoriale élégante met en avant le lien entre la nature et la gastronomie. Par ailleurs, la maison bénéficie de l’aura des lieux de haut vol dans lesquels elle est distribuée et elle règne sur la restauration new-yorkaise.
Facebook.

4 – Perrier-Jouët

L’univers floral de Perrier-Jouët s’affiche sur les réseaux sociaux, hommage à la Belle Epoque et à sa bouteille émaillée du dessin d’Emile Gallé, de longues anémones blanches du Japon s’enroulant autour de son nom. La marque du groupe Pernod Ricard bénéficie d’une excellente distribution auprès de la grande restauration. En ligne, elle parie avec succès sur la vidéo et se place en 4e position sur YouTube. Ses résultats sont plus contrastés sur les autres plates-formes, notamment Facebook et Instagram, où elle sort du top 10.

5 – Mumm

La marque au cordon rouge, très présente sur les tables de la restauration parisienne, l’est aussi sur les réseaux sociaux. Elle se place 4e maison la plus performante sur Facebook et 3e sur Twitter. Elle y diffuse des images animées (GIF) teintées de rouge ainsi que de courtes vidéos qui mettent en avant le savoir-faire champenois et l’identité visuelle de la maison. Son rayonnement est moindre sur les autres plates-formes. Son compte Instagram (où elle sort du top 20) est son talon d’Achille.

6 – Veuve Clicquot

La marque suit l’audace de son illustre fondatrice et cumule le plus grand nombre d’abonnés sur Instagram comme sur Twitter. Elle se place en 2e position sur la plate-forme vidéo YouTubeFacebook semble exclu de sa stratégie, ce que traduit son absence du top 50 sur ce réseau, faisant baisser sa note digitale globale. Son excellente distribution (particulièrement aux Etats-Unis) et sa présence au verre permettent de compenser une visibilité plus limitée au sein des restaurants les plus cotés.

7 – Bollinger

Lily Bollinger, première ambassadrice de sa marque, serait fière de ses performances digitales. La maison génère un engagement remarquable, un véritable dialogue s’installe entre elle et ses abonnés. Cela lui vaut une 1re place sur Twitter. Si elle ne cumule pas le plus grand nombre de followers, leur forte implication lui octroie cette longueur d’avance. Très anglophone dans son ADN, « Bolli » coule à flots dans les plus beaux établissements de Londres, parfois même dans la coupe de la reine.

8 – Ruinart

Grâce au sans-faute de sa stratégie de distribution (encore fortement centrée sur l’Europe), la marque bénéficie d’une image puissante auprès du grand public, spécialement pour sa cuvée Blanc de Blancs. Ruinart se positionne avantageusement sur Facebook (7e) et Instagram (5e). Il y partage de belles photos dans lesquelles la vigne et la mer sont très présentes. Son point faible demeure YouTube (16e), son approche étant moins orientée sur la vidéo que les autres grandes maisons de champagne.

9 – Taittinger

Taittinger figure dans le top 15 de l’ensemble des réseaux sociaux majeurs. Sur Facebook, la marque se distingue par une belle 2e place. Ses photos mettent en avant ‘l’instant Taittinger », qui illustre la douceur de vivre à la française. Possédant la 3e base d’abonnés sur ce réseau (derrière Moët & Chandon et Mumm), la force de Taittinger est d’engager sa communauté avec efficacité.

10 – Armand de Brignac

Armand de Brignac, marque distribuée par le rappeur américain Jay-Z, devient l’une des plus dynamiques sur les réseaux sociaux. « L’As de pique », comme on la surnomme en référence à son logo, se place dans le top 15 sur l’ensemble de ceux-ci. Elle tire son épingle du jeu sur Instagramavec près de 200 000 abonnés (la 4e plus grande communauté), où elle partage des photos sobres qui mettent en scène ses bouteilles chromées. La marque continue de surfer sur son succès américain sans vraiment renforcer sa présence sur les autres marchés.

11 – Laurent-Perrier

Figurant dans le top 15 de chaque réseau, la marque se dépasse sur Twitter, où elle apparaît dans le top 5. Comme certains de ses concurrents, plusieurs comptes cohabitent souvent, orientés sur ses cuvées phares et sur ses principaux marchés. Si cela lui permet de mieux cibler ses messages, cela augmente cependant la confusion de l’utilisateur, qui ne sait plus à quel compte se vouer. Hors ligne, une belle profondeur de gamme et une présence dans de beaux établissements compensent une distribution encore centrée sur l’Europe.

12 – Piper-Heidsieck

La marque, dont la présence se répartit de façon homogène sur les réseaux sociaux, a renforcé avec succès sa visibilité sur YouTube, comme en témoigne sa 7e place sur cette plate-forme. Depuis son rachat par EPI en 2011, elle a changé de stratégie et de distributeur, aboutissant à un repositionnement auprès d’établissements plus qualitatifs et à la reconquête de certains marchés.

13 – Dom Pérignon

La stratégie digitale de Dom Pérignon est fortement segmentée. Loin sur Facebook (46e) faute d’engager sa communauté, et absente en son nom de Twitter (où la marque se classe malgré tout 27e, grâce aux mentions des internautes) elle bénéficie en revanche d’une forte visibilité sur Instagram (3e) et YouTube (3e). Sa communication s’oriente vers de courtes vidéos artistiques, dont une série de chorégraphies dirigées par le danseur Benjamin Millepied. Dom Pérignon obtient la meilleure note de performance sur Vivino, attestant la ferveur des consommateurs à commenter la marque iconique.

14 – Billecart-Salmon

Le champagne rosé, au coeur de la stratégie de Billecart-Salmon, représente le moteur de sa présence hors ligne comme en ligne. En effet, la maison obtient une excellente 5e place sur l’application Vivino, en grande partie grâce aux commentaires des utilisateurs sur sa cuvée Rosé, très bien distribuée aux Etats-Unis. Positionné entre les 14e et 20e places sur l’ensemble des réseaux sociaux, Billecart-Salmon affiche une efficience similaire sur chacun d’entre eux.

15 – Nicolas Feuillatte

La marque du Centre vinicole, une union de coopératives, dont la présence est bien marquée aux Etats-Unis, pâtit d’un manque de visibilité assumé en grande restauration ainsi que sur le marché londonien. Nicolas Feuillatte dispose de comptes sur l’ensemble des réseaux sociaux, mais ne sort du lot que sur YouTube (11e position). Ses communautés restent faibles comparées à celles des maisons qui dominent le top 15.

16 – Lanson

Particulièrement bien distribuée en Angleterre et en Californie, la marque maintient son rang malgré un éloignement relatif de la haute gastronomie. Lanson figure dans le top 10 sur Facebook et Instagram, socle de sa stratégie digitale. Sa communauté Facebook dépasse les 100 000 fans, ce qui la place parmi les maisons de champagne les plus populaires sur ce réseau.

17 – Tarlant

La maison familiale d’Oeuilly bénéficie de l’ingéniosité de sa jeune génération de propriétaires, le frère et la soeur Benoît et Mélanie Tarlant. Très habiles sur les réseaux sociaux, ils s’en servent pour garder contact avec leur clientèle. Précurseurs en matière de communication vidéo (la maison se positionne 8e sur YouTube), la créativité et l’authenticité de leurs messages leur octroient une excellente place dans le classement. Ces artisans vignerons se sont tout aussi bien placés dans la grande restauration, grâce au succès de leur cuvée Zéro, un brut nature.

18 – Charles Heidsieck

Depuis son rachat, Charles Heidsieck fait preuve d’un grand dynamisme, en ligne comme hors ligne. Peu à peu, la marque retrouve sa place au sein des plus beaux établissements. Son efficacité est équivalente en ligne, où elle figure au coeur du top 10 sur Facebook et du top 15 sur Twitter et Instagram, bien que son absence de YouTube pénalise sa note globale.

19 – Pommery

La maison demeure la seule du top 20 (avec Charles Heidsieck) à faire l’impasse sur une chaîne YouTube. Sa popularité reste également relative sur Facebook, avec une 23e place et une communauté qui ne s’élève qu’à 24 000 fans. Pommery a préféré parier sur Twitter et Instagram pour porter sa communication digitale ; elle est présente dans le top 10 de ces deux réseaux sociaux. Elle y met notamment en avant son champagne à servir sur glace, le Royal Blue Sky à la bouteille turquoise.

20 – Salon

Ce champagne bénéficie d’une excellente réputation grâce à l’affection particulière que porte la grande restauration à ses exceptionnelles cuvées Blanc de Blancs. Marque adulée des connaisseurs, elle reste cependant discrète en ligne. Ses réseaux sociaux sont couplés à ceux du champagne Delamotte (qui appartient au même groupe). Les marques cumulent à elles deux une communauté assez faible malgré leur énorme potentiel : les fréquentes publications générées par les fans portent leur présence en ligne.
Facebook

21 – Barons de Rothschild

Marque de champagne regroupant trois branches de la famille Rothschild, elle se distingue par une belle profondeur de gamme malgré une présence globale plutôt réduite. Sur les réseaux sociaux, Barons de Rothschild se démarque par une activité soutenue sur Facebook, réseau sur lequel elle occupe la 5e place du classement. C’est néanmoins la seule plate-forme sur laquelle elle se positionne au coeur du top 15, restant discrète ou absente des autres.

22 – Canard-Duchêne

Très associée à la grande distribution, la marque peine à pénétrer les restaurants gastronomiques. Sur la toile, la maison Canard-Duchêne se montre active et régulière sur Facebook, où elle se positionne comme la 18e marque la plus efficace. Sur les autres plates-formes, sa présence est bien plus limitée, elle gravite autour de la 30e place sur TwitterInstagram et YouTube.

23 – Pol Roger

Londres demeure le marché charnière du champagne préféré de Winston Churchill, qui s’invite aux plus belles tables de la capitale britannique. La stratégie digitale de la maison semble centrée sur Instagram, où elle occupe la 4e position (malgré un pseudo qui créé un peu de confusion) et Twitter (9e place). La maison y partage notamment son amour pour l’univers équestre. Les faiblesses de sa communication en ligne concernent Facebook, où la marque manque nettement de régularité, et YouTube, dont elle est absente.

24 – Palmer & Co

Fondée en 1947, la maison Palmer & Co a construit une stratégie de présence cohérente sur l’ensemble des plates-formes digitales. Si aucune d’entre elles n’est privilégiée, elle se positionne entre les 22e et 31e places sur chaque réseau social sélectionné. Plus de régularité et une ligne éditoriale plus marquée lui permettraient de meilleures performances.
Facebook

25 – Collet

Depuis quelques années, la communication du champagne Collet repose en partie sur la création du prix du meilleur livre de chef. L’événement vise à renforcer ses liens avec la restauration, et on regrette que le fruit de ce travail ne soit pas plus mis en avant sur les réseaux sociaux. La coopérative gravite entre les 22e et 33e positions sur chaque plate-forme. Le faible nombre de notes et commentaires effectués par les utilisateurs de Vivino (62e sur l’application) laisse envisager un manque de notoriété global ou une brèche dans sa distribution.

26 – De Venoge

Malgré un faible nombre d’abonnés, la marque se maintient sur Instagram, où elle occupe la 7e place grâce à une communauté bien engagée et fidèle. Si la maison, propriété du groupe Boizel Chanoine Champagne depuis 1998, communique sur les autres réseaux sociaux, elle y est relativement moins efficace et investie, particulièrement sur Twitter, où ses récents débuts (en mai 2018) ont été interrompus quelques semaines après, oubliant que la régularité est l’une des clés du succès.

27 – Philipponnat

Le champagne Philipponnat plaît en ligne comme hors ligne. Le dynamisme de Charles Philipponnat et de ses équipes permet de faire rayonner la maison au sein des plus beaux établissements parisiens, notamment grâce à son recherché Clos des Goisses. Sur Facebook aussi, la marque est une championne : elle arrive en tête du classement sur cette plate-forme. Malgré la petite taille de sa communauté (32 000 fans, soit la 14e base la plus importante), l’implication de celle-ci propulse Philipponnat en pole position. Elle est en revanche quasiment absente des autres réseaux.

28 – Duval-Leroy

Forte d’une grande profondeur de gamme, la maison familiale Duval-Leroy est bien distribuée à Paris. Sur la toile, la marque se fait plus rare et certains de ses comptes n’ont rien partagé depuis plusieurs mois. Globalement, elle ne semble pas avoir défini les lignes de sa communication digitale. Malgré cela, une base de fans bien engagée lui permet de se classer entre les 23e et 33e places sur les diverses plates-formes.
Facebook

29 – Ayala

La maison Ayala bénéficie d’une distribution équilibrée sur les principaux marchés, avec quelques atouts majeurs comme sa forte présence au verre. Sa communauté se comporte différemment selon les plates-formes : petite, mais considérablement engagée sur Facebook (où elle occupe la 19e place), elle s’implique beaucoup moins sur Instagram, ce qui place Ayala à la 53e place du classement sur ce réseau, malgré ses 15 000 abonnés.

30 – Devaux

La charmante coopérative gérée par Laurent Gillet existe sur toutes les plates-formes, où elle oscille entre les 21e et 52e places. En pleine croissance, aussi bien hors ligne (grâce à un excellent rapport qualité-prix) qu’en ligne, ses efforts commencent à porter leurs fruits. On lui prédit un bel avenir, pour peu qu’elle persévère. C’est d’ailleurs comme « marque au passé prestigieux et à l’avenir prometteur » qu’elle se définit sur son site internet.
Facebook

31 – A.R. Lenoble

La marque développe sa présence sur les tables bistronomiques, bien que sa distribution demeure confidentielle et centrée sur l’Europe. Malgré de petites communautés d’abonnés, A.R. Lenoble figure au top 20 sur Instagram (16e) et Twitter (19e). Leur classement général est pénalisé par une implication plus limitée sur Facebook et une absence de YouTube.

32 – Henriot

Fondée en 1808 par la veuve Apolline Henriot, la marque semble accroître sa visibilité sur les marchés européen et américain avant de relever le défi asiatique. En ligne, à défaut de performances spectaculaires (elle se positionne entre les 28e et 64e places sur les différents réseaux), une présence plus ou moins régulière est entretenue sur chacun d’entre eux à travers des photos esthétiques et des messages qui mettent en avant son identité.
Instagram

33 – Gremillet

La maison familiale de la Côte des Bar fondée en 1979 fournit presque 50 ambassades et consulats dans le monde; de quoi lui procurer une belle exposition internationale. En ligne, elle occupe la 20e place du classement Facebook, socle de sa présence digitale. A la 60e position seulement sur Instagram, elle semble depuis peu intensifier sa communication sur cette plate-forme.

34 – Mailly

La coopérative fondée en 1929 rassemble les producteurs du village de Mailly, situé au coeur de la Montagne de Reims et classé grand cru depuis 1920. En ligne, la marque se positionne entre les 34e et 47e places des classements par plate-forme. Pourtant assez régulière, elle bénéficierait de plus de créativité dans ses posts.
Facebook

35 – Henri Giraud

La marque a su s’attirer les faveurs de la grande restauration grâce à des cuvées impeccables. Sa présence internationale se développe et, si les Etats-Unis ne semblent pas être la priorité de son déploiement, Londres et Hongkong l’ont déjà adoptée. En ligne, la maison Henri Giraud n’en est qu’à ses balbutiements, avec une 21e place sur Facebook et une 27e place sur Instagram. Son classement général est pénalisé par son absence de YouTube.

36 – Cattier

Le slogan du champagne Cattier, maison familiale créée en 1763 à Chigny-les-Roses, nous informe : « Discrète maison de champagnes d’exception ». En ligne, sa discrétion est relative sur Twitter, où elle occupe la 21e position du classement. Son retrait reste en revanche beaucoup plus marqué sur les autres réseaux sociaux. Elle demeure absente de YouTube.

37 – Leclerc Briant

La marque, reprise en main depuis 2012 par le duo Frédéric Zeimett et Hervé Jestin, s’est déjà occupée de plusieurs dossiers : nouvelle identité visuelle, renforcement de la biodynamie, modernisation des facilités de production et rénovation des bureaux d’Epernay… Cela faisait déjà beaucoup. Elle n’a encore que peu soigné son chantier digital et reste globalement faible en ligne, gravitant entre les 27e et 49e rangs selon les plates-formes. Un prochain challenge pour l’équipe de Leclerc Briant.
Facebook

38 – Janisson-Baradon

Avec seulement 172 abonnés, Janisson-Baradon possède la 7e plus grande communauté sur YouTube parmi les maisons de champagne… C’est dire si celles-ci sont peu impliquées dans la vidéo. Présente sur l’ensemble des plates-formes, la maison, créée en 1922 par Georges Baradon et son gendre Maurice Janisson (respectivement remueur et tonnelier), pourrait jouer en ligne de son ADN historique et familial.
Facebook

39 – Boizel

La maison familiale d’Epernay, créée en 1834 par Auguste Boizel et Julie Martin, maintient une présence réservée sur l’ensemble des plates-formes, se positionnant entre les 28e et 44e places, malgré des efforts notables sur les visuels et les messages partagés. A noter, sa timide arrivée sur YouTube il y a un peu moins d’un an, avec une seule vidéo postée.

40 – Lallier

La maison, située dans le village d’Aÿ (grand cru depuis 1936) et propriété de Francis Tribaut depuis 2004, reste mesurée dans sa présence en ligne. Si elle dispose d’un compte sur chaque plate-forme, elle n’y est que peu active, ce qui explique ses places lointaines dans nos classements par réseau social, sur lesquels elle figure entre les 29e et 56e positions.
Facebook

41 – Joseph Perrier

Associé au groupe Thiénot, Joseph Perrier peut s’appuyer sur une bonne profondeur de gamme et une présence soutenue à Londres et à Paris pour accélérer son développement, malgré sa discrétion en ligne. La marque se positionne entre les 37e et 50e places dans nos classements par plate-forme.
Facebook

42 – Bruno Paillard

Avec une visibilité dans des établissements de Paris à Hongkong, en bouteille comme au verre, la distribution du champagne Bruno Paillard semble efficace. Elle reste en retrait sur la toile : seul Instagram obtient les faveurs de la maison, qui y occupe la 19e place. Elle partage sur ce réseau des photos personnelles et spontanées. Ses comptes Facebook et Twitter sont moins animés, et elle est absente de YouTube.

43 – Gosset

La force de cette maison Gosset reste l’exceptionnel rapport qualité-prix de ses cuvées, qui lui assure une commercialisation internationale soutenue, aussi bien sur le réseau CHR (cafés, hôtels, restaurants) qu’en grande distribution. Celle qui compte parmi les plus anciennes maisons de Champagne ne semble pas encore embrasser l’ère digitale et elle est peu active en ligne; présente sur Facebook et Instagram (à la 25e place), mais absente de Twitter et de YouTube.

44 – Jacquart

La marque s’est construit une place au soleil sur le marché français, bénéficiant d’une excellente visibilité au verre et d’une réputation forte auprès des prescripteurs. La jeune maison, fondée en 1962, a cependant ménagé ses efforts en ligne, et elle ne se positionne qu’entre les 35e et 56e rangs de nos classements par plate-forme. Elle est absente de Twitter.
Facebook

45 – Drappier

La maison familiale gérée par Michel Drappier bénéficie d’une présence équilibrée entre New York, Londres et Paris. Son développement récent a principalement porté sur le renforcement de sa gamme (cuvée sans soufre, utilisation de cépages oubliés…) et son positionnement. Bien qu’ayant des comptes sur tous les réseaux, elle s’y implique peu et se place entre les 30e et 66e positions. Sa clientèle particulière, très attachée à la maison, pourrait lui apporter le coup de pouce digital dont elle a besoin, pour peu qu’elle s’en donne les moyens en clarifiant sa stratégie.
Facebook

46 – Thiénot

La marque a su trouver sa place sur les belles tables de Londres et de Hongkong. En ligne, bien que présente sur chaque plate-forme, elle ne se démarque sur aucune d’entre elles et gravite entre les 40e et 55e positions.
Facebook

47 – Deutz

La soeur de la maison Roederer est en pleine expansion. Les prix mesurés et la grande qualité de ses cuvées lui permettent de progresser à belle allure et de faire partie des champagnes leaders sur les tables parisiennes. Si la maison Deutz est accueillante dans sa demeure d’Aÿ et renforce ainsi les liens directs avec sa clientèle professionnelle, elle semble encore peu tournée vers la toile. Ses communautés sont faibles comparativement à sa renommée. Elle se positionne malgré tout 21e sur Instagram et 20e sur Vivino.

48 – Pierre Péters

La maison familiale située au Mesnil-sur-Oger, au coeur de la Côte des Blancs, n’offre presque que des blancs de blancs (100% chardonnay). Elle s’attire la complicité de nombreux établissements gastronomiques grâce à la finesse de ses cuvées, et s’est hissée peu à peu dans le top 25 des marques les mieux distribuées. Sa forte présence à New York, ville prescriptive majeure, lui présage de beaux jours à venir. En ligne, Pierre Péters semble avoir tout misé sur Instagram et s’y place 11e avec une communauté de plus de 10 000 membres et des photos prises sur le vif. Sa visibilité demeure plus anecdotique sur les autres réseaux.

49 – Besserat de Bellefon

Né en 1920 de l’union d’Edmond Besserat et Yvonne Méric de Bellefon, le champagne Besserat de Bellefon dispose de comptes sur FacebookInstagram et Twitter où il se positionne entre les 29e et 55eplaces. La maison y poste de jolies photos originales et bien pensées. La visibilité de la marque au sein de la restauration et des commerces de Londres lui permet de figurer dans ce classement.

50 – Tsarine

La force du champagne Tsarine, présent principalement en grande distribution, tient en grande partie à ses prix très attractifs. Sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram, la marque se revendique « féminine » et oriente sa ligne éditoriale dans ce sens, notamment par des photos « flat lay » (dont les éléments allongés sont photographiés par-dessus) utilisées abondamment dans la mode. Elle ne figure ni sur YouTube ni sur Twitter.

 

Pour en savoir plus sur la méthodologie du classement, cliquez sur le lien suivant : https://urlz.fr/8jXP

 

Source : Le Figaro Magazine