Vendange 2018: Un monde de raisins !

Vendange 2018: Un monde de raisins !

Une production mondiale de vin en 2018 très élevée après des vendanges 2017 historiquement faibles. Avec 282 Mhl, la production vitivinicole 2018 serait  l’une des plus hautes récoltes (avec 2004 et 2013), en hausse de 12% par rapport à la très petite vendange 2017, selon les derniers chiffres de l’OIV.

C’est surtout l’Europe qui contribue à cette hausse avec une vendange  supérieure de 19% par rapport au niveau de l’année dernière. La production de vins, hors jus et moûts, est évaluée à 168,4 Mhl, soit 27,2 Mhl en plus par rapport à la faible production 2017 (141,1 Mhl).  La France garderait la deuxième place avec 46,4 Mhl, derrière l’Italie (48,5 Mhl) et devant l’Espagne (40,9 Mhl). L’Allemagne (9,8 Mhl), la Roumanie (5,2 Mhl), la Hongrie (3,4 Mhl) et l’Autriche (3,0 Mhl) prévoient aussi des récoltes dépassant leur moyenne quinquennale. Le Portugal (5,3 Mhl) et la Grèce (2,2 Mhl) sont les seuls pays européens dont la production baisse par rapport à 2017. Depuis trois ans le niveau de production des Etats-Unis (23,9 Mhl) reste stable.

Dans l’hémisphère sud les résultats sont plus contrastés :  en Afrique du Sud la sécheresse a fortement impacté la production 2018 (9,5 Mhl), à l’inverse des pays d’Amérique du Sud qui font le plein de raisins. En Argentine (14,5 Mhl) la production vinifiée augmente de 23% par rapport à l’année précédente et au Chili (12,9 Mhl) elle croit de 36%. Le Brésil (3 Mhl) atteint un niveau élevé, même si sa production baisse par rapport à la très forte production 2017. Seule la production australienne (12,5 Mhl) diminue par rapport à celle de l’année précédente alors que celle de Nouvelle-Zélande (3,0 Miohl) reste à un très haut niveau

Source: OIV